Le projet pionnier est devenu réalité. Un peu plus d’un an après le premier coup de pioche, la production d’hydrogène vert va débuter, le 17 novembre 2022, au Kubel de Saint-Gall. Cela a été rendu possible grâce à la coopération intersectorielle unique en son genre entre les SAK (St.Gallisch-Appenzellische Kraftwerke AG), le Groupe Osterwalder et SN Erneuerbare Energie AG (SNEE) qui ont mis en commun leurs forces et leur savoir-faire au sein de la joint-venture Wasserstoffproduktion Ostschweiz AG (WPO). Avec le vice-président saint-gallois Marc Mächler et Susanne Hartmann, conseillère d’État et cheffe du département des travaux publics du canton de Saint-Gall, les acteurs de cette mise en service officielle soulignent l’importance de l’hydrogène vert pour la transition énergétique, pour l’électromobilité du futur, ainsi qu pour le canton de Saint-Gall.

 

Les experts sont unanimes: l’hydrogène vert fait partie des sources d’énergie importantes du futur pour stocker de manière efficace et sûre l’électricité issue de sources renouvelables. Avec l’ouverture de l’unité de production au Kubel de Saint-Gall, les acteurs envoient donc un signal des plus importants en faveur de la poursuite du développement d’un écosystème de l’hydrogène d’envergure mondiale qui, en Suisse, est déjà une réalité.

Les origines: en fondant Wasserstoffproduktion Ostschweiz AG en septembre 2019, les SAK et le Groupe Osterwalder – rejoints en juillet 2022 par SN Erneuerbare Energie AG (SNEE) – ont investi ensemble dans la construction de l’unité de production sur le site du Kubel, pour proposer de l’hydrogène vert en tant qu’énergie renouvelable et propre destinée à l’électromobilité et la décarbonisation du trafic routier.

14 mois après le premier coup de pioche, le moment historique de la mise en service aura lieu le 17 novembre 2022. Marc Mächler, vice-président et chef du département des finances du canton de Saint-Gall et Susanne Hartmann, conseillère d’État, cheffe du département des travaux publics du canton de Saint-Gall et membre du conseil d’administration des SAK, entre autres, soulignent toute l’importance de cette installation pour le canton de Saint-Gall.

Marc Mächler: «L’hydrogène joue un rôle important dans la transition et l’extension des énergies renouvelables. Il est donc d’autant plus réjouissant que des projets pionniers comme l’écosystème suisse de l’hydrogène n’existent pas seulement sur plans, mais soient réellement mis en œuvre. Pour le canton de Saint-Gall, cela ne constitue pas seulement un signal: ce projet s’inscrit dans le contexte de nombreuses mesures visant à promouvoir les énergies renouvelables dans tous les domaines.»

Susanne Hartmann: «Le soleil, le vent et l’eau fournissent des énergies renouvelables en abondance, mais sous forme de «produit frais» qu’il faut ensuite pouvoir stocker temporairement. Avec l’utilisation et le développement des énergies renouvelables, tels qu’ils sont inscrits dans la planification prioritaire du canton de Saint-Gall pour les années 2021 à 2031, nous dépendons également de la possibilité de stocker et de distribuer l’énergie. La mise en œuvre de ce projet contribue donc de façon majeure à la réduction de l’utilisation des énergies fossiles et des émissions de CO2 dans le canton de Saint-Gall.»

 

Une étape décisive pour l’écosystème suisse de l’hydrogène

Depuis bientôt deux ans, un écosystème de l’hydrogène d’envergure mondiale est en train de voir le jour en Suisse. Avec pour objectif de mettre en œuvre de façon concrète la mobilité électrique à l’hydrogène et donc également la décarbonisation du trafic routier, de la source au consommateur, c’est-à-dire de la production, en passant par les stations-service et jusqu’aux voitures et poids lourds qui circulent déjà sur les routes suisses aujourd’hui.

Avec la mise en service de la production d’hydrogène et en tant qu’exploitantes de la plus ancienne centrale à accumulation de Suisse, sur le site du Kubel dans le canton de Saint-Gall, les SAK envoient un signal important en faveur de la transition énergétique et pour la nécessité de poursuivre la production durable d’électricité à l’avenir.

Walter T. Vogel, président du conseil d’administration des SAK: «La production d’hydrogène vient compléter de façon optimale le portefeuille des SAK. En tant que fournisseur d’énergie pour la population de Suisse orientale, nous nous engageons déjà en faveur du développement d’électricité issue de sources hydrauliques et solaires, ainsi que pour les installations durables à pompe à chaleur  et pour l’électromobilité. Avec H2, nous disposons maintenant aussi d’une offre qui soutient la décarbonisation du trafic lourd.»

Adriano Tramèr, directeur du département production et solutions énergétiques aux SAK: «Les SAK investissent depuis de nombreuses années dans les marchés d’avenir pour la transition énergétique en Suisse orientale. Avec la nouvelle unité de production d’hydrogène au Kubel, nous concrétisons notre responsabilité vis-à-vis de l’avenir de la production d’énergie et de la transition énergétique – et pas seulement demain, mais bien aujourd’hui. Ce rôle de pionnier nous permet d’acquérir une précieuse expérience pratique dans le domaine d’une source d’énergie très prometteuse. L’installation montre également la force d’innovation qui permet aux SAK de rendre les énergies renouvelables utilisables.»

La nouvelle installation de production – l’une des premières de Suisse – tire son électricité directement de l’usine hydroélectrique voisine et produit ainsi de l’hydrogène neutre en CO2 à partir de l’énergie hydraulique. L’installation d’électrolyse dispose d’un taux de production de 36 kg d’hydrogène par heure et d’une puissance électrique de 2 MW. En fonction de la quantité d’électricité disponible pour la production de H2, cela permet de produire environ 250 tonnes d’hydrogène vert par an. De quoi livrer chaque jour de trois à quatre conteneurs d’hydrogène aux stations-service du Groupe Osterwalder et à d’autres sites.

 

Stockage d’énergie grâce à l’hydrogène vert

L’hydrogène vert offre un grand potentiel pour le stockage des énergies renouvelables. Cet avantage permet une production d’hydrogène en coordination directe avec l’injection dans le réseau des SAK. La production d’hydrogène contribue donc en même temps à stabiliser le réseau.

 

Des énergies renouvelables pour l’électromobilité d’aujourd’hui et celle de demain

L’hydrogène vert produit au Kubel est directement utilisé pour approvisionner les voitures et poids lourds fonctionnant avec une pile à combustible. Pour preuve de l’efficacité de ces derniers, on peut se référer à l’exemple de Hyundai Hydrogen Mobility (HHM) dont les 47 camions XCIENT Fuel Cell (des trains routiers de 36 tonnes) ont parcouru plus de 5 millions de kilomètres en Suisse ces deux dernières années. Cela a permis d’économiser plus de 4000 tonnes d’émissions de CO2 comparé à des camions fonctionnant au diesel.

Martin Osterwalder, CEO de Wasserstoff-Produktion Ostschweiz AG et co-CEO du Groupe Osterwalder: «L’usine du Kubel permet de poursuivre le développement de l’écosystème suisse de l’hydrogène, avec un circuit local et très efficace. Nous transportons l’hydrogène vert grâce un un système de conteneurs «made in Switzerland» vers les deux stations-service à hydrogène AVIA de Saint-Gall et de Gossau où les véhicules à hydrogène viennent refaire le plein. Pour le Groupe Osterwalder, pouvoir livrer de l’électricité propre au moment ou les clients en ont besoin constitue une étape importante. Grâce à l’hydrogène vert, c’est aujourd’hui déjà une réalité.»

En Suisse, Hydrospider à Niedergösgen et – c’est nouveau – WPO au Kubel de Saint-Gall produisent de l’hydrogène vert utilisé pour l’électromobilité. Grâce à l’initiative de l’association Mobilité H2 Suisse, camions et voitures de tourisme à pile à combustible peuvent déjà refaire le plein d’hydrogène vert dans 12 stations-service réparties à travers tout le pays.

La quantité d’hydrogène produit au Kubel permet de parcourir environ 3,5 millions de kilomètres en camion ou jusqu’à 25 millions de kilomètres avec une voiture à hydrogène. Avec la Hyundai NEXO et la Toyota Mirai, un SUV et une limousine équipés de ce type de propulsion électrique sont déjà disponibles en Suisse. Avec Opel et Renault (Hyvia), deux autres constructeurs vont lancer prochainement des utilitaires légers électriques fonctionnant, eux aussi, avec une pile à combustible.

 

Ancré au niveau national, actif au niveau interntional

Alors qu’un écosystème d’hydrogène propre destiné à la mobilité se met en place, en Suisse, sur une base privée, la SNEE – filiale à 100% de SN Energie AG et partielle de Wasserstoff-Produktion Ostschweiz AG – lorgne déjà bien au-delà de nos frontières.

Hans Hofstetter, Président du conseil d’administration de SNEE: «Tout en nous concentrant sur les énergies renouvelables éolienn et photovoltaïques et sur les technologies «power to X», nous considérons la production d’hydrogène vert comme l’une des technologies clé de la transition énergétique. D’un point de vue plus global, nous considérons également l’ouverture de l’unité de production du Kubel comme un signal fort pour toutes les centrales électriques, afin qu’elles s’engagent sur cette voie innovante et utilisent plus largement les sources d’énergie naturelles disponibles. Nous savons que la nature offre de l’énergie en abondance. Avec l’usine du Kubel, nous pouvons montrer comment utiliser cette énergie tout en la protégeant.»

 

Vous trouverez d’autres informations concernant Wasserstoffproduktion Ostschweiz AG sur www.wasserstoffostschweiz.ch.

 

Photo
De g. à dr.: Adriano Tramèr (directeur du département production & solutions énergétiques aux SAK, membre du conseil d’administration de Wasserstoffproduktion Ostschweiz AG), Stefano Garbin (CEO SAK), Walter T. Vogel (président du conseil d’administration des SAK), Marc Mächler (vice-président, chef du département des finances du canton de Saint-Gall), Susanne Hartmann conseillère d’État, cheffe du département des travaux publics du canton de Saint-Gall), Martin Osterwalder (co-CEO du Groupe Osterwalder, président du conseil d’administration de Wasserstoffproduktion Ostschweiz AG), Thomas Osterwalder (co-CEO du Groupe Osterwalder), Hans Hofstetter (président du conseil d’administration de SN Erneuerbare Energie AG), Peter Jans (président du conseil d’administration de SN Energie AG) lors de l’entrée en service symbolique de l’unité de production d’hydrogène du Kubel.